Un accord de relance et de transition écologique pour la Seine-Maritime

France Relance

Le plan de relance en Seine-Maritime

Mercredi 14 avril 2021, Pierre-André Durand, préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime et Bertrand Bellanger, Président du Conseil Départemental de la Seine-Maritime, ont signé l’accord départemental de relance et de transition écologique en Seine-Maritime. 

Le plan de relance national « France Relance », d’un montant de 100 milliards d’euros a pour but de redémarrer une situation économique affaiblie par la crise sanitaire. De nombreux projets portés par le Département de la Seine-Maritime s’inscrivent dans ces priorités. Ils répondent, de plus, aux critères suivants : des projets structurants, réalisables d’ici fin 2022 et entrant dans les champs d’intervention du Conseil départemental.

Le Département de la Seine-Maritime s’engage à répondre à 34 appels à projets pour un montant représentant 12 millions d’euros.

En Seine Maritime et dans la 9E circonscription les appels à projets retenus sont :

Dans le cadre de la préservation de la biodiversité des territoires, de la lutte contre l’artificialisation et la prévention des risques :

  • L’aménagement paysager de la tourbière d’Heurteauville

Dans le cadre de l’accélération des travaux d’infrastructures de transports :

  • L’aménagement de nouvelles aires de covoiturage à Épretotet Bermonville
  • L’extension d’une aire de covoiturage existante à Auzebosc

Dans le cadre du verdissement des ports :

À Fécamp :

  • La réhabilitation des terre-pleins du bassin de commerce
  • La création d’une aire de réparation navale
  • L’implantation d’un chantier naval
  • L’acquisition de deux grues hydrauliques

Dans le cadre de l’accélération de la transition agro-écologique au profit d’une alimentation saine, sûre, durable et de qualité pour tous :

  • La mise en œuvre d’un projet alimentaire territorial.

Le Département a été retenu le 30 mars dernier dans le cadre du premier appel à projets, visé au titre du Plan de relance, du ministère de l’Agriculture et se voit attribuer une subvention de 100 000 €.

Dans le cadre de la Cohésion territoriale et pour l’émergence de projets du tourisme durable :

  • Sur la voie cyclable « Vélomaritime », la sécurisation de la section Les Loges – Epreville

Dans le cadre de la mise à niveau numérique et dans le périmètre de ses compétences, le Département de la Seine-Maritime entend également agir :

Envers les collégiens :

  • Des opérations d’acquisitions informatiques
  • Le déploiement de la fibre optique (Fécamp)
  • La mise à disposition d’un espace numérique de travail avec son module de visioconférence
  • Le développement de la politique de réemploi des postes informatiques dans les collèges du Département mis à disposition des collégiens

Vers les résidents des EHPAD :

  • Un programme de dotation en tablettes numériques des résidents

Vers les jeunes relevant de l’aide sociale à l’enfance :

  • La dotation de chaque famille d’accueil en équipement informatique, afin de favoriser l’accompagnement des enfants dans leur scolarité.

Vers les territoires

  • Déploiement de la fibre sur tout le territoire départemental en recrutant 8 conseillers numériques dans le cadre de l’appel à projets de l’État pour permettre au plus grand nombre d’accéder aux services numériques et l’accompagnement du recrutement de conseillers par les territoires.