L’effondrement des marnières au cœur du débat

Visioconférence

Le comblement des cavitées souterraines

Régulièrement alertée par les victimes d’effondrement de marnières, ces cavités jadis creusées dans le sol du Pays de Caux pour en extraire la marne, mais aussi par des élus confrontés à ces problèmes récurrents, j’ai pris l’initiative de les réunir ce lundi 26 avril par visioconférence afin d’échanger quant aux problématiques rencontrées sur le terrain, et d’imaginer des pistes d’actions communes.

« Ce danger des marnières est réparti sur tout le territoire, et pourtant chacun le vit seul », soulignait d’ailleurs François Auber, le maire de Saint-Jouen-Bruneval, qui participait à cette rencontre auprès de ses collègues Rémi Malo (Etainhus), Jean-Claude Malo (Bréauté), Arnaud Lenoble (Gommerville), Nathalie Lemesle (Yébleron), ainsi que de responsables d’associations de victimes et de propriétaires.

S’ils s’accordaient pour dire que « chacun essaie de faire quelque chose à son niveau », nombreux étaient les intervenants qui pointaient un manque de communication entre les différentes strates : communes, intercommunalités, département, région, Etat.

Pour ma part, j’ai relancé sur ce dossier la DDTM (Direction départementale des Territoires et de la Mer), la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), le DGPR (Direction générale de la Prévention des Risques), ainsi que le ministère de la Transition écologique.

Des démarches qui, outre ma volonté d’accompagner propriétaires et élus, ont également un objectif économique : il y a des projets qui ont été retardés à cause de la présence de marnières.

Suivez notre actualité !