Madame la Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire,
– 9 personnalités nommées ambassadeurs,
– un comité de pilotage,
– 4 ateliers de travail thématiques,
– deux consultations publiques avec près de 4 700 contributions et 46 000 votes,
– 70 000 contributions sur la problématique des déchets lors du grand débat national…

Depuis octobre 2017, le gouvernement travaille avec l’ensemble des acteurs – entreprises, citoyens-consommateurs, élus, collectivités, associations, services de l’Etat… – pour transformer notre modèle économique et s’engager vers une économie circulaire. Nous devons réduire notre production de déchets en mettant toutes les solutions en œuvre pour en faire de nouvelles ressources.
Le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire a été présenté mercredi dernier en Conseil des ministres.
Il s’agira d’un véritable tournant écologique pour notre pays ! Ce projet de loi ne se résume pas à la gestion des déchets. Pour la première fois, une loi ne prendra pas en compte uniquement la fin de vie des produits mais elle intègrera des mesures pour mieux produire en favorisant l’éco-conception, et pour mieux consommer en accentuant l’information aux consommateurs.
Ce projet de loi est ambitieux et comprend de véritables mesures concrètes pour mettre fin au gaspillage. C’est un changement majeur dans notre politique industrielle. Cette véritable transformation est créatrice de nombreux emplois locaux. En moyenne, le recyclage permet de générer six fois plus d’emplois que la mise en décharge !
Cependant, Madame la Ministre, les collectivités territoriales sont inquiètes face à ces changements. Alors, pour que les collectivités territoriales aient toute la clarté nécessaire, pouvez-vous nous dire quelles seront les mesures qui auront directement un impact pour elles ?